Il y a quelques semaines, le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) dirigé par Aboubacar Soumah avait menacé de réagir, à travers le déclenchement d’une grève, si à la fin de ce mois de juin, aucune augmentation n’était constatée au niveau du salaire des enseignants. Mais le camarade Soumah et compagnie ont finalement changé d’avis en qui concerne cette menace.

À travers une déclaration rendue publique, ce samedi, au cours de son assemblée générale, le SLECG dit sursoir à tout mouvement de grève en cette période d’examen.

Nous vous invitons à lire ci-dessous cette déclaration 

Publicités

Laisser un commentaire