L’une des nouveautés des examens nationaux de cette année, notamment le baccalauréat, c’est l’enrôlement digital des candidats. Mais faute de temps notamment, plusieurs candidats n’ont pas pu se faire enrôler, chose qui ne les a quand même pas empêchés de passer l’examen.

Selon le responsable de communication du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation que nous avons interrogé, le processus de digitalisation des élèves de Guinée se poursuivra dès l’ouverture prochaine des classes.

« Ceux (les candidats) qui restent, pourront être enrôlés à partir du mois de septembre ; après, nous continuerons avec les autres élèves qui n’ont pas été intéressés par les examens puis on arrivera aux enseignants et à l’encadrement ainsi de suite jusqu’à ce que tout le monde s’y retrouve. Après ça nous allons voir d’autres volets qui pourraient être concernés par la
même digitalisation jusqu’à ce qu’on réussisse à totalement digitaliser tout le système éducatif », nous a confié Mamady Sidiki Camara.

Il estime par ailleurs qu’à date, plus de 90% des candidats qui ont passé l’examen cette année ont été enrôlés.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com