Après une première rencontre la semaine dernière, le président de la CENI, Me Salif Kébé, était encore dans les locaux de la primature, ce lundi. A cette occasion, il a échangé avec le Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, à propos de l’organisation des élections législatives. 

Au sortir de la rencontre, Me Kébé a fait savoir que : «Nous avions promis de nous retrouver au niveau de la CENi, et de donner une date technique des élections législatives à venir. C’est ce que nous sommes venus faire aujourd’hui, expliquer à Monsieur le Premier ministre quels sont les moyens qui doivent être mis en oeuvre pour ces élections… »

Il a par ailleurs informé que : «La date que nous avions pu trouver, au niveau de la plénière de la CENI, est le 28 décembre 2019 », avant de rassurer que cette date « est tenable».

Parlant de son interlocuteur, il a estimé que celui-ci « a pris acte et je crois, il va prendre des dispositions en ce qui  concerne l’avenir ».

Soulignant par ailleurs, que la révision du fichier électoral prendra 45 jours, et que toutes les recommandations de l’audit du fichier seront appliquées, il a aussi expliqué que : «Vous savez, au sortir de la retraite de Kindia, au mois de mai, nous avions déclaré que nous pouvions réaliser ces élections-là en 235 jours. Ce qui nous menait au début du mois de novembre, si certaines contraintes avaient été levées. Mais malheureusement, il y a eu un petit glissement qui a fait que c’est seulement en début du mois de juillet, août, que le gouvernement avait mis un certain nombre de moyens à notre disposition. Ce glissement a fait que le 8 novembre ne pouvait pas être tenu ; mais la fin décembre, je crois est tenable »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire