Après les incidents liés à la campagne électorale survenus à Kankan, ces derniers temps, incidents qui ont poussé plusieurs ressortissants du Foutah à quitter la région pour rentrer au bercail,  plusieurs militants du RPG, craignant des violences postélectorales, ont décidé de quitter également la ville de Labé, a constaté le correspondant de Guinee7.com sur place.

Dans la journée de ce jeudi 15 octobre, un chauffeur a attiré l’attention de notre reporter sur le fait que depuis mardi dernier, des chefs de familles viennent négocier des véhicules pour leurs familles, afin de se rendre en Haute Guinée. Ainsi dans la soirée de ce jeudi, nous avons rencontré une femme à la gare routière de Kouroula, qui venait juste de négocier un taxi de neuf (9) places pour Kankan. Difficilement, la dame qui a requis l’anonymat, a accepté de nous expliquer les raisons de sa décision : « Le pays est sur des braises actuellement ; vous avez vu que des militants de l’UFDG ont été attaqués à Kankan, certains ont perdu leurs biens, et actuellement ils sont en train de quitter la Haute Guinée. C’est vrai, à Labé ici, nous n’avons reçu aucune menace pour le moment, mais compte tenu de ce qui s’est passé à Kankan, et vu la tension en l’air, pour des mesures de prudence, mon mari a demandé à ce que je rentre avec les enfants pour le moment, en attendant de voir le lendemain des élections. C’est déplorable qu’à l’approche des élections, les choses se passent comme cela en Guinée », Nous a confié notre interlocutrice, qui a fait savoir que plusieurs familles résidant dans la commune urbaine de Labé se sont déplacées pour les mêmes motifs qu’elle.

Sam Samoura pour Guinee7.com    

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.