Au cours de son intervention, ce lundi, sur les ondes de la radio Lynx FM, Sidya Touré, leader de l’UFR (Union des Forces Républicaines), s’est une fois de plus exprimé sur le problème d’électricité de plusieurs villes de l’intérieur du pays.

Selon lui, “on est en train de dépenser 3 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie, mais nous n’avons pas une seule ville de Guinée qui a du courant ne serait-ce que six heures par jour”.

Cependant, l’ancien premier ministre a révélé que son projet d’électrification, à moindre coût, de plusieurs villes de la Haute Guinée et de la Guinée forestière, a été refusé par le président Alpha Condé. “Quand j’étais haut représentant, j’ai négocié avec le gouvernement de la Côte d’Ivoire dans l’extension du réseau de moyenne tension, afin de permettre aux villes comme Mandiana, Kankan, Kérouané, Sinko, Beyla, Lola, jusqu’à Nzérékoré et Yomou d’avoir de l’électricité en moyenne tension. C’est-à-dire que cela aurait pu être fait en moins d’une année et toutes ces villes et les sous-préfectures environnantes aurait pu avoir de l’électricité 24 heures sur 24, avec seulement un financement de 30 millions de dollars et 15 millions pour permettre à la Côte d’Ivoire de prendre l’électricité de moyenne tension dans les villes et les rapprocher de la frontière guinéenne”, a-t-il expliqué.

À en croire Sidya Touré, la non mise en oeuvre de ce projet est dû au fait qu'” Alpha n’a pas voulu, au début, donner son accord, mais après ; il m’a dit que c’est des Indiens qui vont venir faire ça”.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire