L’unité des fils de la Basse Guinée, tel était le thème principal d’une conférence de presse, tenue ce Jeudi, dans la salle Mohamed-Koula-Diallo à la Maison de la presse de Coléah. Le principal intervenant était Elhadj Mamoudou Soumah, Kountigui (patriarche), soutenu par une partie de l’opposition guinéenne.

Après avoir brièvement parlé de cette Basse-Guinée, terre accueillante dans les temps. Il affirme qu’elle a changé. “Le labésangni (côte), est aujourd’hui malade, pour avoir perdu ces vertus. Est-ce que c’est un apport de l’extérieur ? Moi je dirais non ! C’est parce que nous nous sommes déshumanisés, nous avons le cœur dur. Faut qu’on revienne sur la trace de nos ancêtres pour que nous puissions nous unir et la Basse-Guinée et la Guinée“, conseille-t-il.

C’est pourquoi, “Je dis aux enfants de la Basse Guinée, hommes, femmes, jeunes et vieux : Pardon pour l’amour, donnons-nous la main, pour que l’unité en notre sein profite à la Guinée toute entière. Parce que si la Basse-Guinée est désunie, la Guinée ne sera jamais unie. C’est en Basse-Guinée que les contradictions sont devenues majeures et ces contradictions réagissent sur le Foutah, le Mandingue et la Forêt“, a-t-il fait remarquer.

Mais il y a un autre Kountigui, Elhadj Sekhouna, soutenu cette fois-ci par le pouvoir. Alors que pense Elhadj Soumah de cette pluralité de Kountigui ?  “L’autorité morale qui est appelée le Khountigui chez nous ne se décrète pas. L’autorité morale provient des membres de la communauté, où il vit. C’est l’ensemble des sages de chaque village qu’on appelle les Fori, qui se réunissent et qui délèguent leur pouvoir à un des leurs. Qui est censé être Khoutigui ? C’est un sage qui est correcte, intègre, qui dit la vérité et qui ne fait pas de la politique, même s’il en avait fait, il doit jurer de ne plus en faire et cela est vérifié par les faits. Le sage ne doit être installé par aucune administration, le sage est indépendant, donc ici, je dis que nous avons à faire à une personne installée par l’administration –il fait allusion à l’autre Kountigui, NDLR. “

Par ailleurs, “je ne suis plus ni maire, ni membre du PUP, ni membre de l’UFR. J’incarne aujourd’hui l’autorité morale de Labésangni, donc ici jusqu’à nouvel ordre, la seule autorité morale, qui n’est pas sous les ordres de l’administration, ni d’un parti politique, est sous l’autorité d’Elhadj Mamoudou Soumah“, a-t-il conclu.

Abdou lory Sylla pour Guinee7.com