Le 3 novembre dernier, Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG, principal parti de l’opposition guinéenne a déclaré sur son compte Twitter, être « très honoré du prix “Engagement pour la paix & la concorde en Guinée & en Afrique” du African Leadership Awards qui m’a été décerné hier (le 2 novembre, NDLR) ».

Il est évident que, si leurs voix comptaient, bon nombre de Guinéens n’auraient pas voté pour Cellou Dalein dont l’engagement pour la paix et la concorde en Guinée n’est apprécié que chez ses militants qu’il fait descendre dans les rues pour un oui ou pour un non. Avec à la clé des morts de gamins. Alors question : quels sont les critères qui ont œuvré en faveur du leader de l’UFDG ? Nous avons posé la question par mail à Mme Loty Diallo, point focal Sénégal de African Leadership Awards. Nous n’avons jusqu’au moment où nous publions cet article, pas eu de réponse d’elle.

Nos recherches sur internet, nous ont permis de savoir que les nominés ‘‘des African Leadership Awards 2019, sont des personnalités publiques, politiques et des entrepreneurs privés qui, dans leurs domaines respectifs, se sont distingués par des vertus d’application, d’ardeur au travail et d’énergie dans l’exécution de leur charge privée ou publique’’. Un site sénégalais précise que ‘‘tous les nominés ont été rigoureusement sélectionnés par le comité scientifique, à partir de ces critères objectifs de résultats’’. Ce qui, naturellement ne nous apprend pas grand-chose sur les critères de choix.

Une création du Mouvement des Entreprises du Sénégal

Pour plus d’informations sur ce prix, nous avons interrogé un journaliste sénégalais qui nous renseigne que ‘‘C’est la structure dirigée par Mbagnick Diop, un riche homme d’affaires sénégalais, notamment propriétaire d’un groupe de presse. Il organise aussi chaque année les Cauris d’Or pour récompenser les entreprises les plus performantes. Pour la crédibilité, certains disent qu’il y a des intérêts personnels qui sous-tendent les distinctions remises par cette structure’’.

Mbagnick Diop est effectivement l’homme d’affaire à la tête du Mouvement des Entreprises du Sénégal (MEDS), une Organisation Patronale regroupant essentiellement des PME et des PMI, créée en 2000. Le MEDS, selon ses promoteurs, « s’est surtout révélé comme une force de propositions et d’initiatives. En effet, l’ambition du MEDS, c’est de densifier le réseau des PME/PMI de notre pays (Le Sénégal, NDLR) par la promotion de l’entreprenariat et la mobilisation du potentiel national d’investissement vers les secteurs productifs. Le projet du MEDS, c’est de faire du Sénégal un vaste champ ou prospère l’initiative privée. Cette option, découle de sa conviction selon laquelle en dehors de l’entreprise, point de développement. En un mot, sa grande ambition, c’est de produire l’homme d’affaires moderne, celui du 21e siècle adapté au défi de la mondialisation et aux mutations de l’ère contemporaine. Au cours de ses dix-neuf années d’existence, pour conforter sa place, le mouvement a développé des concepts novateurs et pris des initiatives marquantes comme la soirée des « Cauris d’Or » qui est considérée aujourd’hui comme une référence dans la reconnaissance de l’excellence ». Si les « Cauris d’or » sont locales, les « African Leadership Awards (ALA), dernière création du MEDS, se veulent plus larges regroupant toute l’Afrique et sa diaspora.

Un prix taillé sur mesure?

En Guinée, Cellou Dalein, est taxé par ses détracteurs d’être parmi les plus importants investisseurs au pays de la Teranga. Alors son prix “Engagement pour la paix & la concorde en Guinée & en Afrique” (sic) donné par une structure éminemment économique n’est-il pas une diversion ? En tout cas le nom de la Guinée dans le prix donne l’impression qu’il est taillé sur la mesure de Cellou Dalein.

Par ailleurs, Amadou Ba, le ministre des Affaires étrangères du Sénégal, en présidant à Paris, Porte Maillot, l’édition « African Leadership Awards » de 2019, a salué les performances économiques du Sénégal-nous avons déjà dit que le prix est surtout économique-, avant d’évoquer l’amitié entre Mbagnick, l’organisateur et Macky Sall, le président sénégalais : « Je suis témoin de votre amitié avec le président de la république. Je sais l’estime qu’il porte pour vous. Vous faites partie des dignes fils de ce pays. Votre générosité est remarquable. »

Pour qui connait les relations entre Cellou Dalein Diallo et Macky Sall, que celui-là soit primé par un proche de celui-ci n’a rien d’étonnant. Les mathématiciens disent que l’ami de ton ami est ton ami.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici