Du  6 au 10 octobre, une quinzaine de journalistes a été formée sur les techniques d’enquête sur le web. Une initiative de la Maison de la presse  de Guinée en collaboration avec l’École Supérieure de journalisme de Lille, la plus ancienne école de journalisme  en France.

Pour le formateur Cédric Kalonji,  la semaine a été très enrichissante. Le plus important   selon lui,  c’est  la capacité des journalistes à bien utiliser les outils qui ont été dispensés. Et de préciser : ‘‘Au cours de ces cinq jours de formation, il a été question  d’apporter des outils pour la recherche d’information sur le net pour les journalistes. Ceci, afin que ces derniers aient la possibilité d’apporter ce qu’on attend d’eux dans les différentes rédactions.’’ A la question de savoir s’il a atteint ses objectifs, M Kalonji répond: ‘‘je pense avoir déroulé mon programme et avoir eu toute l’attention des journalistes. Ce qui est extrêmement  important. Maintenant, reste la capacité des journalistes  à intégrer  ses outils dans leur travail. En tout cas, les outils sont là et à eux de tirer profit de tout ce qu’on a fait.’’

Almamy Kalla Conté, journaliste, pense que la formation a été bénéfique: ‘‘ça nous a permis vraiment de choisir la bonne information, de la recouper pour bien la traiter.’’

Pour Kovana Saoromou, un autre journaliste, la formation a été très intéressante. Et de préciser : ‘‘J’ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas surtout pour ce qui concerne les réseaux sociaux.’’

Durant ces cinq jours de formations, il faut noter que les journalistes ont planché entre autres sur l’utilisation efficace des principaux moteurs de recherche, la Veille passive et les outils indispensables, les réseaux sociaux et les Bases de données.

El. Hadj Mohamed Koula Diallo

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici