Un atelier de renforcement des compétences du personnel d’encadrement pédagogique en pédagogie universitaire à l’ère du numérique s’est ouvert ce mardi 11 octobre 2022 à l’Institut Supérieur des Sciences de l’Education de Guinée (ISSEG) et s’étendra jusqu’au 20 octobre 2022.  Cet atelier va réunir des enseignants-chercheurs, directeurs de programmes, chefs de départements et responsables pédagogiques des institutions d’enseignement supérieur de la République de Guinée.

Cette initiative chapeautée par le département de l’enseignement supérieur de la recherche scientifique et de l’innovation, vise à outiller 132 enseignants et des responsables pédagogiques formateurs qui, formés à la pédagogie universitaire en contexte de digitalisation de l’éducation dans le système LMD seront déployés dans les différentes institutions d’enseignement supérieur pour un plus large partage des acquis.

Se réjouissant du choix de son institution pour abriter ce présent atelier, le directeur général de l’ISSEG, Dr Akoye Massa Zoumanigui a mis l’occasion à profit pour rappeler « pendant que toutes nos institutions sont confrontées à une véritable explosion des effectifs d’étudiants. J’imagine alors que c’est la raison de l’organisation de cet atelier pour outiller nos enseignants chercheurs à la professionnalisation du métier afin de permettre l’employabilité de nos étudiants sortants sur le marché de l’emploi », a-t-il dit.

Le porte-parole des participants et directeur général de l’Institut supérieur des arts Mory Kanté de Dubreka, professeur Sidafa Camara, s’est réjoui de la tenue du présent atelier qui « est en réalité une innovation, nous reconnaissons parfaitement l’esprit qui anime le département de l’enseignement supérieur pour arriver à cette situation puisque nous savons depuis la mise en place du système LMD, il y a eu des formations qui se sont produites ici mais entretemps il y a eu beaucoup de changement. La pédagogie universitaire s’enseignait mais ce changement-là est intervenu depuis un certain temps. Il y a eu des nouveaux acteurs, des nouvelles méthodes et qui ne sont connus de tout le monde et c’est pour cela, à juste raison, la ministre a initié cette activité pour que nous soyons au même niveau d’information, sur le niveau d’application de la pédagogie universitaire liée au numérique et à la digitalisation qui constitue aujourd’hui un leitmotiv de notre gouvernement ».

Prenant la parole à cette occasion, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Dr Diaka Sidibé a, d’entrée affirmé que depuis plusieurs mois, l’image de l’université guinéenne a changé à travers le dynamisme selon elle impulsé par son équipe.

« Cette activité s’inscrit dans le cadre de la poursuite des réformes engagées par les différentes autorités qui se sont succédées à la tête du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique durant les 2 dernières décennies. Ces réformes se résument essentiellement à l’augmentation croissante du nombre des institutions d’enseignement supérieur public et privé, du nombre d’inscrits des étudiants dans les institutions d’enseignement supérieur, la création de nouveaux axes ou des nouveaux programmes axés sur la spécialisation. L’accroissement du nombre d’enseignants chercheurs reclassés. Notamment, de rendre magistral le renouvellement des systèmes d’enseignement et d’apprentissage et le financement de la formation des enseignants, chercheurs et chercheuses de Guinée. En dépit de ces efforts consentis, il nous reste tout un long chemin à parcourir, notamment la question de la formation pédagogique. Je reste convaincu de votre ouverture d’esprit mais aussi de votre engagement que ces journées d’échange et de formation avec ces éminents formateurs seront mises à profit afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Et qu’à la sortie de cet atelier, vous serez suffisamment outillés sur la pédagogie numérique mais surtout sur la pédagogie universitaire », a-t-elle souhaité.

Ainsi, durant l’atelier, les débats se focaliseront sur le positionnement théorique d’un enseignement/apprentissage; le système LMD dans l’enseignement supérieur en Guinée ; l’animation de la classe en contexte de grands-groupes, la pédagogie différenciée coopération et entraide ; l’innovation pédagogique en contexte de digitalisation de l’enseignement supérieur.

Thierno Abdoul Barry pour guinee7.com