Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord signé avec l’académie culinaire de France, antenne Royaume du Maroc, l’école normale des professeurs d’enseignement technique et professionnel (ENPETP) organise une session de perfectionnement de 20 formateurs en gestion hôtelière. Cette formation qui a débuté, lundi 26 septembre 2022 à Conakry prendra fin le 7 octobre prochain.

« Aujourd’hui, on lance une formation en gestion hôtelière. Ça participe d’une réflexion qui est que le secteur du tourisme et de l’hôtellerie doit être dynamisé. Pour que ce secteur soit dynamisé, il faut qu’il y ait un surcroit de qualité et pour qu’il y ait surcroit de qualité, il faut que l’enseignement à la base soit qualifié. Donc, notre rôle est de former les formateurs, c’est de les perfectionner. Et c’est ce que nous allons faire ce matin, avec en majorité des formateurs du centre national de formation en tourisme et hôtellerie de Guinée (CENFOTH) », a expliqué Abdoulaye Diallo, directeur général de l’ENPETP.

Selon lui, cette formation en gestion hôtelière constitue la première pour une série de trois. Ensuite, il va y avoir des formations de perfectionnement en pâtisserie et en restauration.

« Là, c’est la gestion hôtelière. Le formateur va d’abord procéder à une évaluation des compétences des formateurs. Pour perfectionner, il faut savoir quel niveau ils ont. Une fois qu’il saura quel niveau ils ont, il va pouvoir calibrer les choses. Il y a un travail aussi d’évaluation des modules de formation qui sont déjà donnés dans nos institutions de formation. Et tout ça va être réadapté pour justement une montée en gamme en termes de compétence. Donc, la gestion hôtelière, c’est tous les domaines qui touchent l’hôtellerie », a-t-il précisé.

« Le secteur du tourisme et de l’hôtellerie est un secteur qui est très important pour notre pays. Il y a une volonté de la part du gouvernement de dynamiser ce secteur. C’est notre rôle, le ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle d’accompagner le gouvernement dans ce sens en s’assurant que la formation des formateurs soit assurée et que ça soit mis en conformité avec l’ère du temps, avec les nouvelles techniques, les nouvelles méthodes, les nouveaux savoir-faire. C’est très exigeant de renouveler le bagage de compétence de nos formateurs. Et quand le bagage de compétence est renouvelé, naturellement, ça va se sentir sur la qualité du service qui est fourni par les professionnels parce qu’ils vont mieux former les professionnels et les professionnels vont mieux faire vivre une expérience client remarquable aux touristes qui vont arriver dans notre pays », a ajouté Abdoulaye Diallo.

Cette formation va être assurée par un expert marocain. « Je suis là dans le cadre d’un plan d’urgence concernant la formation continue et le perfectionnement des formateurs  en matière de gestion hôtelière, afin  de se perfectionner, d’être performant par rapport à leurs stagiaires. Leur permettre de transmettre une formation nouvelle, actuelle qui peut apporter du bien pour le pays, pour l’hôtellerie, pour des formateurs et pour avoir une situation homogène, satisfaisante pour tout le monde », a fait savoir Abdelaziz Argane, expert-formateur en hôtellerie et tourisme.

Pour bien réussir cette formation, Abdelaziz Argane, dit avoir « établi un plan de formation continue pendant dix jours. Chaque journée, je vais faire la présentation des techniques, des pédagogiques, afin que les formateurs puissent distinguer entre approche par compétence, objectif et la technique. Ça va permettre à chaque formateur de s’améliorer et avoir des définitions propres de chaque élément ».

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199