Appelez-le cocu ou pigeon, c’est comme vous voulez. C’est lui, en insinuant que sa femme le trompe-en se faisant appeler par ‘‘les garçons’’(Sic)- qui se présente comme tel au Tribunal. Titi Camara, c’est de lui qu’il s’agit, ne serait pas la victime traditionnelle d’une aventure amoureuse dont le rôle principal est tenu par une jolie femme, symbole du glamour occidental. Titi, selon l’avocat de la belle Mariam aurait inversé les rôles : en fait de victime, c’est plutôt lui, le bourreau. Le briseur de cœur.

Mais surtout, et c’est la principale révélation de l’avocat Me Bérété sur mediaguinee, l’ex international guinéen et ci-devant ministre des Sports voudrait se débarrasser de son épouse pour détourner les biens communs de la famille. Ils auraient signé un mariage avec une communauté des biens. Des biens qui perdraient de l’escarcelle de la famille par le fait d’un mari qui découche, selon les accusations de l’avocat de son épouse.

Titi serait d’une jalousie maladive. C’est de notoriété publique. Mais cette fois-ci, cette jalousie ne serait qu’un raccourci brandi pour exclure dame Mariam qui plus est étrangère dans la gestion des biens. Un raccourci qui pourrait se révéler très long pour l’ex attaquant au crâne rasé.

Aziz Sylla pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire