Récemment en séjour dans son village natal à Diari, l’ancien grand reporter de la BBC en Guinée, Amadou Diallo a été frappé par la forte chaleur qui frappe son village. La séduisante fraîcheur diffusée à l’époque par la région des montagnes, s’effrite pour laisser la place à la chaleur extrême même en pleine nuit dans certaines contrées.

Le célébrissime journaliste qui a d’ailleurs fait une vidéo pour sensibiliser les populations quant à la préservation de la flore, se dit ‘‘choqué’’ de voir le marigot où il se baignait quand il était enfant, ‘‘s’assécher’’. Plus loin, il se dit renversé de constater également la coupe abusive du bois dans sa localité, et sur tout le trajet allant de Conakry à Labé.

L’homme qui a réalisé l’inoubliable reportage sur le massacre du 28 septembre en Guinée, confie que si rien n’est fait pour reboiser le Foutah, et les autres régions du pays: « on aura bientôt besoin de climatiseurs dans les villages pour pouvoir dormir, alors que la nature a été très généreuse pour nous en dispenser. »

L’alerte est alors donnée pour une prise de conscience des populations, et des autorités pour ne pas laisser notre potentiel climatique se faner comme une fille qui manque d’affection.

A.D. Diallo pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.