Le cours d’eau qui longe la ville de Kindia, communément appelée Takhou,  est en mauvaise posture. Les citoyens y jettent les ordures de tous genres. Il est menacé de disparition. Ses eaux constituent de nos jours un danger permanant pour les citoyens. Totalement relégué dans les oubliettes par les autorités locales, malgré son importance pour les habitants, aucune opération de réhabilitation n’est envisagée pour sa survie.

Takhou est une rivière qui a vu Kindia naître dans le temps. Elle existe depuis des siècles. Ce don naturel est fortement menacé de disparition. Faute de bonne gestion, ses eaux de ruissellement sont sans cesse utilisées par les femmes au cours de leurs activités quotidiennes. De nos jours hélas. Soryba Conté, chef de quartier du quartier Condetta-Mosquée, interrogé par notre correspondant basé à Kindia-Rivière, répond : « La rivière Takhou était une rivière où tout le monde profitait ; l’eau était même buvable. Certains y pêchaient des poissons, mais maintenant elle est devenue un dépotoir d’ordures. Son eau n’est plus buvable et il n’y a plus de poissons. La raison est qu’il n’y a pas d’autorité à Kindia », regrette-t-il.

Plusieurs quartiers de Kindia sont annexés à ce cours d eau. L’eau de cette rivière est utilisée pour les activités dans les foyers, malgré son état impur. Ce phénomène ne semble guère inquiéter les autorités. Les moustiques s’y trouvent, les matières fécales y sont déversées, ce qui fait que les microbes y pullulent. Cette rivière dégage une odeur nauséabonde et suffocante, et le cours d’eau tend à disparaitre, si rien n’est fait à la hâte. Moussa Bah, riverain,  précise : « Cette rivière appelé Takhou avait beaucoup d’importance pour les gens de Kindia. De nos jours, elle est en voie de disparition. Pourquoi ? Parce qu’elle est reléguée dans l’oubliette par les autorités de Kindia qui ne fournissent aucun effort pour la survie de cette rivière. Actuellement, les femmes y jettent les pampers (serviettes hygiéniques, Ndlr) et les  teinturières aussi utilisent cette rivière. Vraiment, elle n’a plus d’importance pour les citoyens. Ils souffrent vraiment des moustiques et de l’odeur qu’elle dégage. Elle représente un sérieux problème pour les riverains. Si les autorités ne font rien, elle risque de disparaître dans les années qui suivent », précise t il.

A noter que Takhou est un cours d’eau d’une importance capitale pour Kindia en particulier, et pour la Guinée en général. Les cours d’eau n’étant pas protégés dans ce pays, les autorités doivent mettre les bouchées doubles pour son réaménagement. Le manque criard de dépotoir d’ordures aussi pousse beaucoup de citoyens à jeter les encombrants physiques dans cette rivière.

Joseph Bangoura pour guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire