Le discours tenu, mercredi dernier, par le président de la République, Alpha Condé, a, ce samedi 7 septembre, fait réagir son parti, le RPG Arc-En-Ciel, lors de son assemblée générale.

Dans une déclaration lue par le ministre du Travail, Lansana Komara, le parti a souligné que « dans tous les pays du monde, la consultation est une pratique éminemment démocratique et républicaine. C’est pourquoi la direction nationale du Rassemblement du peuple de Guinée Arc-en-ciel dit Oui et Oui à la consultation ».

Le ministre de la Culture, Bantama Sow, a dit avoir « écouté la déclaration du parti, nous remercions le président Alpha Condé, nous le félicitons. Nous n’avons pas besoin de dire que nous le soutenons. Nous sommes collés à la peau d’Alpha Condé (…) Après le brillant discours du Pr Alpha, il y a quelques jours, j’ai presque suivi la plupart des leaders qui ont fait des commentaires là-dessus. Mais j’ai compris que c’est un seul leader qui a bien écouté et qui a compris. C’était Bah Oury ».

Il a ensuite précisé que : « le président a dit consultation. Consulter les forces vives de la nation, il n’a pas dit négociations. J’ai suivi des gens sur les différents médias qui disent, voilà les conditions. Il n’y a pas de condition. Le président a réitéré sa confiance au premier ministre, Dr Kassory Fofana. Il lui a confié la mission de consulter les forces vives de la nation. Nous savons que la constitution en vigueur, reconnait au premier ministre, comme celui qui a en charge le dialogue social. La moindre des choses, ceux qui se disent qu’ils soutiennent ou qu’ils défendent cette constitution, c’est d’aller devant le premier ministre pour qu’ils donnent leur point de vue. Mais ils ne peuvent pax vouloir une chose et de son contraire. Donc nous demandons à tous les patriotes de Guinée, de se mettre à la disposition du premier ministre, pour qu’il puisse accomplir la mission que le chef de l’Etat, notre président, notre bien aimé, Alpha Condé lui a confié. »

Il a cependant fait remarquer que « les gens ont peur, ils sont paniqués. Parce que pour eux, dès qu’on parle d’une nouvelle constitution, ils disent troisième mandat. Mais je demande à tous ceux qui sont dans cette salle, est-ce une seule fois ici au RPG, on a parlé de troisième mandat ? Nous, nous respectons les lois guinéennes, le RPG Arc-en-ciel ne parle de troisième mandat. Nous parlons d’une nouvelle constitution. Parce que la constitution actuelle, elle n’a pas été soumise au peuple de Guinée. Le peuple est souverain. C’est vous peuple de Guinée, qui devez décider de ce qui va se passer dans ce pays. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire