Au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée à Conakry ce vendredi, Dr. Makalé Traoré, présidente du Réseau des Femmes Africaines, Ministres et Parlementaires de Guinée (REFAMP), s’est exprimée sur la manifestation prévue le 20 juillet prochain, par le FNDC (Front Nationale pour la Défense de la Constitution), malgré l’état d’urgence sanitaire imposé par le gouvernement. 

En tant que guérie du COVID-19, cette ancienne ministre estime que « pendant la pandémie, il faut éviter les regroupements, à moins qu’on prenne toutes les dispositions pour respecter les gestes barrières ». 

Le FNDC lui tient à manifester le 20 juillet prochain. Si ladite manif est maintenue, Dr Makalé préconise ceci. « La manifestation est un droit. Ce que nous demandons aux manifestants, c’est de manifester dans les conditions permises par la loi. Vous savez la loi est dure, mais elle doit être la même pour tous. Autant on a le droit de manifester selon notre constitution, autant on n’a pas le droit de casser le peu de biens que nous avons… il faut éviter les regroupements, à moins qu’on prenne toutes les dispositions pour respecter les gestes barrières. Parce que c’est une grave maladie qui tue. Après la mort, vous avez quoi ? »

Et d’ajouter : « si vous pouvez manifester en respectant les gestes barrières, pourquoi pas ? Mais des foules de milliers de personnes, pour respecter les gestes barrières, ça doit être un peu une organisation d’enfer ». 

Mohamed Soumah pour Guinee7.com