Au sortir d’une réunion qui n’a pas mobilisé les ténors de l’opposition-nous y avons remarqué que Fodé Oussou et Jean Marc Telliano-, l’opposition guinéenne par la voix de Fodé Oussou Fofana, no2 de fait de l’UFDG, décide ‘‘d’attaquer  à la Cour suprême la décision et le décret du chef de l’Etat convoquant le CNT pour l’examen de la loi des Finances 2014’’.

Selon Fodé Oussou, ‘‘nous avons constaté le caractère illégal de ce décret. Ensuite pour nous, depuis le 15 novembre 2013 avec l’arrêt de la Cour Suprême, le CNT est devenu inutile. Nous considérons que nous sommes dans une situation illégale et nous sommes dans un pays qui n’est pas un pays de droit. C’est un recul pour la démocratie. L’opposition républicaine a donc décidé de prendre contact avec les avocats. Nous allons attaquer  à la Cour suprême la décision et le décret du chef de l’Etat. Nous avons décidé d’expliquer pourquoi  le décret est illégal et pourquoi le CNT ne devrait pas siéger.  Pour nous tout ce que le CNT va prendre comme acte est nul et non avenu’’.

Propos recuillis par El. Mohamed Diallo

Publicités

Laisser un commentaire