Ayant échoué à démobiliser la communauté internationale dans le soutien apporté à la Guinée dans la lutte contre le virus Ebola, le président de l’Ufdg, Cellou Dalein Diallo qui revient d’une tournée internationale dans laquelle il a plus porté  le chapeau du candidat Halpular que celui d’un leader national, a réuni son staff.  Pour utiliser la mort du citoyen Amadou Oury Diallo, boulanger, chef de la section motard de son parti, pour attaquer la ville de Conakry.

Voici le dispositif  prévu par le clan Cellou : demain vendredi 26 septembre 2014, la levée de corps du défunt aura lieu à 10 heures à la morgue de l’hôpital  Donka. Ensuite le corps prend la direction de la mosquée de Bambeto pour la prière de 14 heures, après l’enterrement, Cellou Dalein se rendra à son domicile de Dixinn, tandis que son cortège composé de motards et de voitures devrait commencer la casse et tenter de prendre d’assaut la ville de Conakry ». Une liste de magasins, boutiques et domiciles appartenant à des non Peuhls a déjà été dressée par un nouveau chef commando venu du Sénégal, alors que les frontières sont fermées.  Le mot d’ordre de Cellou Dalein Diallo  est déjà codé : « Chacun est libre de faire ce qu’il veut » dira t-il pour que ses partisans vengent le  motard tué en réalité, dans un crime crapuleux intervenu dans un règlement de compte entre les deux branches rivales des motards de l’UFDG, la milice armée de Cellou.  Car dans ce groupe, un clan  de motards est favorable à Cellou, l’autre à  son épouse Halimatou Diallo à laquelle, Cellou a demandé un moment de se retirer des affaires politiques.

C’est le clan Cellou qui a demandé à ses gens de refuser de vendre du pain, après la mort de Amadou Oury Diallo. Dans ce scénario macabre, les éléments durs de l’entourage de  Cellou Dalein Diallo ont décidé de faire tirer sur la foule ce vendredi,  pour discréditer le gouvernement, sur leur itinéraire, s’en prendre au siège et QG du RPG à Hamaddallaye. Les forces de l’ordre qui disposent déjà du plan d’attaque des partisans de Cellou ont déjà pris des dispositions techniques pour parer à la situation. Cette provocation dirigée contre les habitants de Kaloum a déjà fait l’objet de préparation de certaines associations de la Basse Guinée qui ont déjà averti que les extrémistes peuhls ne mettront jamais Conakry à feu et sang. D’autant plus qu’un rapport signale que Cellou aurait même préparé un commando contre sa propre maison, pour accuser les voisins soussous d’avoir attaqué son domicile sur ordre des autorités.

Le nouveau  correspondant de RFI à Conakry,  Fabien Hoffner, connu pour trainer dans les milieux UFDG autour du restaurant l’Echangeur à Dixinn, aurait même été briefé par l’ancien correspondant Mouctar Ba (qui n’a plus d’accréditation de RFI depuis janvier 2014) pour faire un son pour RFI qui devrait commenter cela dans un faux direct.

Certains journaux sénégalais contrôlés par la filière halpular ont également été préparés à être mis à contribution. Les blessés côté Ufdg seront  identifiés par une clinique de Kipé dont le médecin est un haut responsable de l’UFDG. Et dans les bras duquel, il est déconseillé de tomber ou de tenter de se faire soigner, lorsqu’on est Forestier, Soussou ou Malinké.

Bakary Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici