Le bras de fer entre la majorité des membres du comité exécutif et le président de la Fédération guinéenne de football, Salifou Super V Camara, a pris une nouvelle tournure cette semaine. Hier vendredi, à l’ancien siège de la Fédération guinéenne de football, les 11 membres du comité exécutif sur 15, ont « suspendu de ses fonctions », Super V qui, quelques heures plutôt, avait limogé le secrétaire général, Ibrahima Blasco Barry pour « insubordination et violation de l’éthique sportive ». Kerfalla Camara KPC et Antonio Souaré, respectivement présidents du Hafia FC et du Horoya AC, tous membres de la ligue professionnelle du football et donc des poids lourds du football guinéen, ont selon nos informations, en marge de leurs travaux d’affaires en Turquie, décidé de se mettre en dehors des clivages actuels au sein de l’instance supérieure du football guinéen. Cependant, ils estiment que « le niveau actuel de la situation nécessite une assemblée extraordinaire pour ramener la sérénité. Nous sommes pour pour la légalité, il faut que la loi soit appliquée pour le règlement du conflit », nous a dit Kerfalla Camara KPC, au téléphone.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com