C’est un marabout de grand renom, qui vient d’être interpellé par l’escadron mobile de la gendarmerie N°8 suite à une réquisition du procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé rapporte le correspondant de Guinee7.com.

Thierno  Sadou Bah âgé d’une trentaine d’année, c’est le nom de ce marabout très réputé à Labé qui est installé  dans le secteur de Boléya, quartier Tata1, très loin du centre ville de la commune urbaine de Labé. Son interpellation fait suite à une dénonciation faite par un citoyen qui, dans la soirée de ce lundi 7 octobre 2019, s’est rendu chez lui à Boléya à la recherche de sa sœur. « J’ai ma sœur qui montre une attitude un peu bizarre ces derniers temps à la maison, il nous a été rapporté qu’elle fréquente un marabout pour des traitements. C’est ainsi, aujourd’hui, quand elle est sortie de la maison, nous l’avons suivie. Arrivée effectivement dans le secteur Boléya, nous sommes allés dans une grande cour, il y a une grande case ronde à l’intérieur. Là j’ai senti l’odeur du chanvre indien, et à l’intérieur, j’ai compté au moins une vingtaine de marmites, il y avait aussi au moins une dizaine de jeunes femmes à l’intérieur, certaines détenaient des bouteilles d’alcool, et de l’autre côté se trouvaient des jeunes hommes enchainés pendant ce temps, Thierno Sadou Bah et certains hommes avec lesquels il travaille, tenaient des talismans (des queues d’animaux, des cauris) et faisaient le tour de la case. Ses hommes m’ont demandé de sortir et directement, j’ai appelé la gendarmerie. Une équipe est venue constater elle-même ce qui se passait.  Ç’a commencé à crier, les gendarmes sous ordre de leur chef ont quitté les lieux avec moi. On a laissé ma sœur là-bas », a-t-il témoigné sous le couvert de l’anonymat.

Informé tard dans la nuit de ce lundi 7 octobre, le procureur près le tribunal de première instance de Labé, Ansoumane Douno a réquisitionné une équipe mixte composée de la gendarmerie mobile et la CMIS qui s’est rendue sur les lieux, ce matin du mardi 8 Octobre. Cette équipe était accompagnée de Patrice Koma Koivogui, l’un des substituts du procureur de la République.

Thierno Saidou Bah et six de ses apprentis ainsi que plusieurs patients ont été interpellés pour des fins d’enquête.

Sur les lieux, un reporter de Guinee7.com a constaté la présence de plusieurs personnes enchainées, ainsi que plus d’une cinquantaine de marmites sur le feu.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici