Selon nos informations, le Premier ministre, Mohamed Said Fofana était ce samedi matin à Forécariah, sa ville natale où, mardi dernier des jeunes se sont attaqués aux agents de santé chargés de la lutte contre le virus Ebola, pour protester contre l’intervention du corps médical dans un quartier de la ville, où “des cas de décès suspects” dus à cette épidémie ont été enregistrés.

La situation a dégénéré en émeutes, entraînant quelques dégâts matériels, selon nos sources. La DPS (direction préfectorale de la santé) a été mise à sac. Arrivé ce matin, pour sensibiliser la population, le Premier ministre Said aurait ordonné la relaxe des six personnes présumées coupables des actes de vandalisme.

On se rappelle qu’il y a quelques jours à Womey (N’Zérékoré), huit membres d’une équipe de sensibilisation ont été la cible d’une rare violence, entraînant leur mort. La justice guinéenne s’est saisie de l’affaire.

Aziz Sylla