Trouver un argument à brandir devant ses militants reste le seul obstacle à franchir pour que l’UFDG, le principal parti de l’opposition, revienne dans la course du processus électoral qu’il a boudé avec fantaisie. Selon nos informations, les négociateurs de l’UFDG, ont depuis la semaine dernière, commencé les discutions avec le gouvernement. Quel prétexte le parti de Cellou Dalein, qui comprend sur le tard qu’il n’a pas raison de ne pas participer aux législatives, pourrait opposer à ses militants ?

1-faire utiliser par la CENI l’ancien fichier électoral

2-repousser de quelques jours les élections.

La deuxième option, selon nos sources, semble la plus tenable.  

Pour rappel, l’UFDG sous le leadership de Cellou Dalein Diallo avait décidé de ne pas participer aux législatives. Selon nos sources des voix discordantes se sont faites au sein du parti pour ramener le leader du parti à la raison.

Lire aussi  Et Cellou zigouilla l’UFDG

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.