Aboubacar Soumah face aux enseignants (archives)

Tout fraichement revenu de Genève (Suisse) où il a participé à la 108ème conférence internationale du travail sous invitation de la CSI (Confédération Syndicale Internationale), le camarade Aboubacar Soumah a fait une première réaction, ce matin, suite au courrier qui lui a été adressé,  lundi 24 juin, par l’internationale de l’éducation (IE), concernant le refus de la cotisation annuelle de son SLECG au profit de celle de l’autre branche du même syndicat dirigé par Dame Kadiatou Bah.

Au cours d’une conversation téléphonique avec notre reporter, le meneur du dernier mouvement de grève des enseignants en Guinée déclare ceci : « Écoutez, moi je suis rentré hier nuit de Genève donc vraiment, je n’ai aucune réaction par rapport à ça. Tout sera clair dans quelques instants, parce que la CSI a pris ses responsabilités, donc je n’ai rien à dire par rapport à tout ça là. La CSI nous a invités, on a résolu les problèmes et c’est fini maintenant. Toute la vérité sera claire, donc moi je n’ai aucune réaction face à ses lettres fallacieuses là. »

Plus loin il ajoute : « L’IE (Internationale de l’éducation) est affiliée à la CSI, donc si la CSI nous reconnaît, on n’a pas besoin de l’IE… Cette lettre de l’IE n’a aucune importance. »

Par ailleurs, Aboubacar Soumah savoir qu’une assemblée générale de son syndicat est prévue le week-end prochain, au cours de laquelle il fera un compte-rendu détaillé de sa mission à Genève, avant de donner d’amples informations concernant ce courrier de l’Internationale de l’éducation.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire