Dans un courrier adressé à Aboubacar Soumah, l’anarchosyndicaliste du SLECG (syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée), le 24 juin dernier, l’internationale de l’Education a donné les raisons qui lui ont permis de de lui retourner ses cotisations pour le compte de cette année. Selon l’internationale de l’éducation, les cotisations ont déjà été payées par le SLECG dirigé par Mme Kadiatou Bah, pour le moment le seul SLECG reconnu par elle. Lire ci-dessous la lettre.  

Publicités