La préfecture de Fria a enregistré le premier cas d’ébola sur son sol. Il s’agit d’une femme qui a séjourné à Kindia d’où elle aurait été contaminée. Elle est décédée lundi suite à ébola, comme l’ont confirmé les autorités sanitaires de la ville.

Ces autorités qui auraient fait preuve de négligence. Car selon nos informations, la femme aurait été déclarée comme étant un contact par les autorités sanitaires de Kindia. Et cette information aurait été portée à la direction préfectorale de la santé de Fria qui est restée sans réagir.

Le hic ? La femme a eu des contacts à Fria et s’est même fait perfuser dans une clinique de la ville. Sans compter qu’elle a emprunté le transport en commun de Kindia à Fria. L’heure est donc à la recherche de tous ses contacts. Ce matin une réunion de crise est convoquée à la préfecture de Fria.

Ce cas d’ébola se déclare à Fria au moment où une tendance baissière se fait remarquer en Guinée. La ville de Guéckédou, une des préfectures les plus touchées en Guinée,  n’a plus qu’un cas confirmé dans le centre de traitement d’Ebola (CTE). Et dire que cette préfecture avait à elle seule enregistré depuis le début de l’épidémie, 263 cas dont 202 décès.

Ibrahima S. Traoré

Publicités