Le Communiqué du ministère de la Sécurité d’hier, a confirmé les informations partielles qui ont circulé à Dixinn depuis samedi dernier. On vient de l’apprendre avec certitude, la station Shell de Dixinn –échangeur et, partant, le quartier alentour a échappé de justesse à l’explosion d’un véhicule piégé vers 19h, samedi 21 mars 2020.

A cette heure, les travailleurs de ladite station auraient remarqué le manège suspect de deux individus autour d’un véhicule en arrêt à leur station. Au moment où ils ont cherché à s’approcher et demander ce qu’ils faisaient là, l’un d’entre eux aurait balancé un cocktail molotov sur le véhicule. Par chance, dit-on ; surtout, à cause de la précipitation, le début d’incendie sur le véhicule a rapidement été stoppé pendant que les deux individus tentaient de prendre la fuite à bord d’une moto. Malheureusement pour eux, un des passagers est tombé de l’engin et a aussitôt été maitrisé par plusieurs jeunes du quartier et remis à une patrouille de gendarmerie.

C’est la fouille du véhicule qui s’en est suivie qui aurait révélé un dispositif de mise à feux de deux grenades prêtes à exploser. Les services de déminage auraient été immédiatement alertés et une équipe spécialisée s’est rendue sur les lieux, rejointe un peu plus tard par le ministre de la Sécurité, Albert Damantang Camara. Après analyse de la situation, il a été évalué qu’il serait dangereux de transporter le véhicule et sa charge. La décision a été prise de déclencher l’explosion des grenades sur place après sécurisation des lieux.

Selon les témoins sur place, il a fallu plus de deux heures pour déplacer le véhicule hors de la station, éloigner les riverains et isoler les explosifs. C’est à 22 heures que les artificiers de l’armée de terre ont fait exploser la charge, neutralisant ainsi l’engin. L’enquête lancée devrait nous en dire plus, d’autant qu’un des complices est actuellement entre les mains de la Gendarmerie. Voir ci-dessous les vidéos.

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com