Selon un communiqué du ministère de la Défense guinéen, ‘‘Un groupe de militaires permissionnaires de notre contingent déployé à Kidal au sein de la MINUSMA qui revenaient de la Guinée a été lâchement attaqué par des hommes armés le 22 février 2019 dans la localité de Siby, à la sortie de Bamako. Au cours de cette attaque barbare, trois soldats guinéens (l’adjudant-chef Ismaël Bangoura, le sergent-chef Michel Théa et le sergent-chef Yves Haba) ont perdu la vie et un autre a été blessé.’’

ces hommes armés parlaient le Tamasheq et le Bambara

Pour plus d’information sur cet acte qualifié de barbare par l’autorité militaire guinéenne, www.guinee7.com a pu contacter une source malienne qui raconte que ce sont ‘‘5 soldats guinéens dont une dame de la Minusma tous en service à kidal qui devaient se rendre en Guinée pour les congés’’.

Selon notre source, ‘‘ils ont pris en location un taxi Renault 21 conduit par un civil guinéen répondant au nom de Barry Aboubacar. Leur véhicule est tombé sur une barricade érigée par des hommes armés (une dizaine) sur la route de Siby après le péage avec 6 autres véhicules’’.

La dame, Caporal Khadidjatou Bah, a eu la vie sauve parce qu’elle s’est déclarée être de la Croix rouge

Selon les témoins, nous rapporte notre source, ces hommes armés parlaient le Tamasheq et le Bambara. ‘‘Pour un premier temps, ils auraient fait usage de leurs fusils d’épaule en blessant le conducteur et en lui retirant son argent et son téléphone portable. Lorsqu’ils ont vu que les autres passagers étaient des militaires de la Minusma, ils ont tiré des rafales tuant 3 parmi eux et blessant un aux niveaux de la poitrine et du bras. La dame, Caporal Khadidjatou Bah, a eu la vie sauve parce qu’elle s’est déclarée être de la Croix rouge en montrant une ancienne carte qu’elle détenait’’, narre notre source citant les témoins.
Selon notre source, les forces maliennes dont l’équipe du 6è arrondissement du district de Bamako ont vite quadrillé les lieux sans pour autant mettre main sur les auteurs des attaques armées.

Lorsqu’ils ont vu que les autres passagers étaient des militaires de la Minusma, ils ont tiré des rafales

‘‘Les corps des militaires ont été transportés à l’hôpital Gabriel Touré où les blessés ont reçu les premiers soins. Le militaire blessé a été ensuite transféré à la clinique Pasteur’’, nous précise notre source. Pour le moment, le bilan de cette attaque est de trois militaires guinéens tués ; deux blessés (le lieutenant Mohamed Lamine Sylla et le chauffeur civil, Barry Aboubacar).

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici