Le président Condé et Amadou Diallo de la CNTG

 

Selon nos informations, le président Alpha Condé a reçu ce lundi 12 mai, les syndicalistes à Sekhoutouréya. Si nous n’avons eu les détails de cette rencontre à huis clos, nos sources indiquent tout de même qu’un accord a été trouvé entre les deux parties. Au moment où nous mettons ces mots en ligne, les syndicalistes seraient réunis à la Bourse du travail pour mettre la dernière main sur le protocole d’accord. Après quoi ils devraient retourner à Sekhoutoureya pour la signature.

On se rappelle qu’après l’échec des négociations avec le gouvernement,  le mouvement syndical guinéen a déposé, mardi 29 avril, un préavis de grève “à compter du 13 mai 2014, jusqu’à la satisfaction totale de toutes les revendications…”

La plateforme  revendicative dénonçait la “situation inacceptable dans laquelle vivent les travailleurs de FRIGUIA, de la SOTELGUI et du FERRALUX ; la tentative d’assassinat de leaders syndicaux de la fédération syndicale professionnelle des transports et mécanique et l’immixtion de certaines autorités du pays dans les activités syndicales”.

En plus : ‘‘la non augmentation des salaires et pensions, malgré l’augmentation du prix du carburant; la non application des statuts de l’éducation et de la santé ; et, le non respect du protocole d’accord de 2012, dans ses dispositions concernant la protection sociale”.

Cette plateforme est signée de Amadou Diallo (CNTG), de Louis M’Bemba Soumah (USTG), d’Elhadj Yamodou Touré (ONSLG), d’Elhadj Abdoulaye Baldé (UDTG), de Pascal Tazi Haba (CGSL), de Fodié Souleymane Diallo (CGTG) et d’Elhadj Kandet Sankhon (UGTG).

Aziz Sylla

 

Publicités