Le Directeur Administratif et Financier de l’Ambassade de Guinée à Djeddah, M. Cherif Bah a été retrouvé mort, dimanche 4 décembre dernier, parmi ses colis dans sa chambre. Selon des informations en provenance de l’Arabie Saoudite, le jeune Cherif, à peine la trentaine, a été filé par son chauffeur guinéen aux Nigérians qui l’auraient tué. Le chauffeur arrêté, risquerait la peine de mort.

Selon nos informations, Mme Lamarana Bah, mère de Cherif Bah, avait passé six mois près de son fils à Djeddah et, c’est à la deuxième semaine de son retour à Conakry qu’on lui a annoncé la mort de celui-là.

Une proche de Mme Bah nous renseigne que le défunt ‘‘partait en mission à Téhéran pour aller payer les gens. Parce que c’est lui le financier à Djeddah. Avant son départ, il avait parlé avec sa maman pour lui annoncer que de Téhéran, il se rend directement à Conakry. Donc de l’attendre à l’aéroport le mardi à 13h. Celle-ci lui a répondu ok. Ils ont passé toute la journée à communiquer. Au soir, sa maman a essayé de le joindre sans succès. Elle appelle Téhéran pour avoir les nouvelles de son enfant, rien‘’.

C’est quand, avec insistance Mme Bah, a demandé à ‘‘ceux de Djeddah d’aller voir à son domicile s’il n’y était pas, que les gens sont allés défoncer sa porte pour le retrouver mort sur son bagage. Ils ont ensuite alerté la police. Ils ont mené des investigations et ils ont mis aux arrêts son chauffeur qu’on soupçonne d’être le meurtrier’’.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire