La salle de centralisation de Matoto (photo observateurs de l’UE)

Matoto semble être la circonscription électorale qui pose plus de problèmes aux législatives du 28 septembre. Il est vrai que cette commune est la plus importante circonscription électorale avec environ 800 bureaux de vote qui ont produit quelques 1600 PV. Selon nos informations, suite aux différentes réclamations, le juge président de la commission de centralisation a décidé du décomptage des 1600 PV (listes proportionnelle et uninominale).

Selon nos informations, le décompte des PV était très en avance quand le RPG a constaté que le juge, président de la Commission de centralisation est rentré à la maison avec le registre. Ce qui jouait contre la sincérité du travail surtout qu’après le parti a constaté que de nombreux PV manquaient ou étaient en surplus dans le registre.

Après une plainte du parti près de la Cour Suprême celle-ci ne voulant pas publiquement désavoué le juge Haba, lui adjoint ce dimanche matin, le juge Seni Camara. Et comme les récriminations étaient sur les PV de l’uninominale, le décompte ne concernait que cette liste sur un nouveau registre.

Mais c’était sans compter avec la position de l’opposition qui exigea à son tour le décompte des PV de la liste nationale. Ce que les juges ont accepté. C’est dire que tous les 1600 PV sont en train d’être revus. Alors question. Quand tout cela finira ? Certains membres de la Commission estiment que cela ne prendra pas assez de temps ‘‘si nous devons travailler sereinement’’. En outre les résultats seront encore plus crédibles ici parce que la vigilance est au top. A condition qu’il n’y ait pas de volonté de blocage du processus par celui qui s’estime vaincu (suivez mon regard !)

Aziz Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici