Rien ne va plus entre le président Alpha Condé et Guillaume Curtis, administrateur général de l’ARMP (Autorité de Régulation des Marchés Publics). Selon nos informations, un lobby d’entrepreneurs qui ont maille à partir avec l’ARMP parce que « mauvais payeurs et peu scrupuleux » aurait réussi à monter Alpha Condé contre Guillaume Curtis qu’ils accusent, entre autre, de détournements des redevances versées par les entrepreneurs à l’ARMP. «Et pourtant ces redevances sont versées au trésor public », soutient-on à l’ARMP. Qu’à cela ne tienne, les relations entre Alpha Condé et Guillaume Curtis, par ailleurs, son neveu, ont atteint un tel pourrissement que ce vendredi 27 mai, selon nos informations, des bureaux de quatre directeurs de l’ARMP ont été fermés par la gendarmerie qui agissait sous ordre de la présidence, dit-on.

Aziz Sylla pour guinee7.com