C’est en présence de la ministre de l’Action sociale, Mme Sanaba Kaba, que l’ONG Femmes Développement et Droits Humains en Guinée (F2DHG) a tenu un échange éducatif avec une trentaine d’hommes de médias autour de la thématique ‘‘vacances sans excision’’ dans la salle de conférence de l’Ambassade des Etats unis, jeudi 15 Septembre 2016.

La démarche consiste à aider les hommes de médias à mieux cerner les questions liées aux mutilations génitales féminines (MGF) et de l’excision afin de jouer un rôle sensibilisateur en divulguant les informations auprès de la population cible pour l’abandon de ces pratiques dans nos différentes sociétés.

Mme Sanaba Kaba, espère que le combat sera gagné ‘‘si vous (les Hommes de médias) acceptez de nous accompagner en harmonisant les efforts de dire les méfaits des violences faites aux femmes en générales et des méfaits des MGF, nous pouvons considérablement faire chuter le chiffre de 97% . Si nous avons choisi de faire cette causerie avec les journalistes, c’est parce que vous avez votre place car vos messages portent là où aucun homme ne peut accéder. Donc nous comptons sur votre dynamisme et votre engagement’’.

Mme Moussa Yero Bah présidente de l’ONG F2DHG, renchérit en spécifiant l’objectif de la causerie éducative. ‘‘C’est de faire en sorte que les hommes de médias soient des relais auprès de la communauté. Parce que leurs voix portent. A travers des émissions, des articles de presse, etc. Afin de lancer le débat parce que le plus souvent, c’est un tabou. Les gens ne veulent pas en parler afin que les gens sachent qu’une femme non excisée n’est pas impure. Mais plutôt quand elle est excisée, elle devient incomplète, frigide d’autres ont même des complications à l’accouchement ou des fistules obstétricales’’, précise-t-elle.

De son côté, Mme Teta Moehs, la conseillère de presse de l’Ambassade a invité les participants à profiter de cette causerie. Car selon elle, ce n’est pas le combat d’un seul jour mais de longue haleine: ‘‘ce thème n’est pas seulement pour les femmes, c’est un thème pour tous. Vous savez que toutes les années il y a une journée contre les MGF, je veux dire que nous devons travailler tous les jours et faire passer le message.’’

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici