S’exprimant ce samedi à l’occasion du meeting de reconnaissance organisé au Palais du peuple par la Coalition nationale des professionnels de santé, le chef de l’état, Pr. Alpha Condé, a dénoncé les nombreuses tares dans le système de santé guinéen.

Le locataire du palais Sékhoutoureyah a mis un accent particulier sur la non-effectivité de la césarienne et le transport, par certains médecins, des médicaments dans les cliniques privées.

« Au temps de la colonisation, il y avait ce qu’on appelait l’indigénat, c’est-à-dire, des gens pauvres étaient soignés gratuitement, pourtant c’était des Blancs (les médecins) et nous sommes des Noirs. Comment ça se fait que nous qui sommes là, même les personnes les plus déshéritées, quand elles viennent, on refuse de les soigner si elles ne paient pas ? C’est-à-dire qu’on est même en retard par rapport aux Blancs. Monsieur le ministre de la Santé, vous vous êtes vanté de la gratuité de la césarienne, mais est-ce que réellement cette césarienne est gratuite partout ? Est-ce qu’il n’y a pas de médecins qui font payer la césarienne ? », a déclaré le Pr. Alpha Condé.

À cet effet, le numéro un guinéen a invité le président la Coalition nationale des professionnels de santé à prêter un nouveau serment devant le peuple de Guinée, pour mettre fin à ces mauvaises pratiques.

« Où est Dr Kaba, je ne le vois pas. Montez ! Au moment de devenir médecin, vous avez prêté serment. N’est-ce pas ? Alors, je veux que devant le peuple de Guinée, vous prêtiez un autre serment que votre coalition va mettre en priorité la lutte contre tout ce que je viens de citer dans notre système de santé. Et que les états généraux vont se pencher sur toutes ces questions, et qu’il n’y aura plus de complicité entre médecins. Vous allez jurer devant le peuple de Guinée », a ordonné le Pr. Alpha Condé.

Un ordre qui fut aussitôt mis en exécution par Dr. Kaba, qui, tout en levant la main droite a fait entendre : « Nous, Coalition des professionnels de la santé en république de Guinée, nous prenons solennellement l’engagement devant le président de la République et devant le peuple de Guinée, que nous allons nous atteler à nous investir pleinement dans la moralisation du secteur medico-pharmaceutique de notre pays. »

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici