‘‘Blandine, sert nous à boire c’est la fête de pâques !’’ ainsi hurlait Paul ce dimanche 20 avril dans un banguidrôme (entendez débit de vin de palme) situé à Bujumbura (à ne pas confondre avec la capitale Burundaise) sis à Simbaya. Aujourd’hui, la communauté chrétienne célèbre la résurrection du christ. Après la messe pascale, Paul, Cléments et Mathurin c’étaient fixés rendez-vous chez Blandine.

Le soleil est au zenith, et chacun d’eux est à trois bouteilles de Skol et deux pots de Bangui. Clément et Mathurin ayant eu un creux, ont décidé de rentrer se mettre un morceau sous la dent pour revenir continuer la bamboula, car la journée est longue. L’ami Paul ne l’entendait pas de cette oreille, pour lui, il faut boire et reboire.

Après s’être bien bourré, il eut envie d’aller vider la vessie. Il ne pouvait plus tenir debout sur ses jambes et finit par se soulager sur place dans ses habits. Il insulta Blandine qui lui avait conseillé de rentrer se reposer comme ses amis pour revenir plus tard continuer. Épaulée par deux autres clients, elle réussit à le mettre dehors parce qu’il devenait insupportable.

En titubant, il alla se coucher sous le train Conakry-Express en stationnement à cause de la fièvre Ébola et finit par se retrouver dans les bras de Morphée.

L’abus d’alcool nuit gravement à la santé, il faut le consommer avec modération ! Ceci est noté sur tous les emballages, sauf que l’ami Paul ne l’avait peut être pas remarqué.

Bayo Ibrahima Kalil