C’est lors d’une conférence de presse tenu ce mardi 30 août 2016 dans la salle Mohamed Koula DIALLO de la Maison de la presse de Coleah, que le Cadre de concertation des filles et femmes et le comité de plaidoyer pour la nomination des femmes sur la liste électorale a fait une déclaration qui vise a faire plus de visibilité aux femmes dans l’échiquier politique de notre pays.

Cette déclaration lue par MM. Fatoumata Binta BARRY du parti UFR (Union des forces républicaines) et porte-parole du comité de plaidoyer, estime que « la déclaration universelle des droits de l’homme, la convention sur l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes, la charte Africaines des droits de l’homme et des peuples ainsi que les objectifs stratégiques de Beijing de 1995 et les objectifs du millénaire pour le développement reconnaissant la participation des femmes à la vie politique et à la gestion des affaires publiques comme impératif de développement. La Guinée est partie prenante de tous ces instruments et pourtant, les femmes guinéennes sont encore obligées de se contenter de seconds rôles dans les instances de gestion et de direction de la vie publique ».

Elle continue : «C’est un scandale démocratique qui ne doit plus et ne peut plus continuer. Par principe et pour des raisons d’efficience, la participation des femmes aux instances de gestion et de direction de la vie publique s’impose et c’est dans l’objectif de corriger cette situation que le comité de plaidoyer, porteur de cette déclaration s’est constitué, à l’issue d’un atelier organisé les 13 et 14 mais 2016. »

Enfin, «nous femmes et filles du comité de plaidoyer, considérant qu’aucune démocratie n’est possible sans la participation effective de toutes les couches sociales de la nation, convaincues qu’une plus large participation des femmes peut contribuer durablement à la cohésion sociale et au bien-être des Guinéennes et des Guinéens, exhortons les femmes candidates à veiller sur le bon positionnement sur les listes électorales ;  invitons les femmes de tous les secteurs à soutenir les candidatures féminines ; lançons un vibrant appel aux partis politiques pour le respect de la parité sur les listes électorales ; exigeons la mise en application des engagements nationaux, régionaux et internationaux relatifs au droit des femmes auxquels la Guinée a souscrit ».

Abdou Lory SYLLA pour Guinee7.com

 

Publicités