Au total 84 décès des suites de la fièvre Ebola sur 134 signalés ont été enregistrés de janvier au 1er avril 2014 en Guinée, a appris APA mercredi du communiqué du chef de division prévention et lutte contre la maladie du ministère guinéen de la santé, Dr Sakoba Keita.

Selon le chef de division prévention et lutte contre la maladie du ministère guinéen de la santé, Dr Sakoba Keita, quatre nouveaux cas suspects de fièvre hémorragique virale ont été notifiés en région forestière, dont un à Gueckédou et trois à Macenta contre deux décès à Gueckédou et à Conakry.

Ce qui donne un total de 84 décès sur 134 cas suspects de fièvre Ebola, soit un taux de létalité estimé à 63 pour cent, selon le cumul des cas suspects enregistré entre le mois de janvier au 1er Avril 2014.

Ces cas et décès se répartissent comme suit : Gueckédou (80 cas / 58 décès), Macenta (26 cas / 14 décès),
Kissidougou (9 cas/ 5 décès), Conakry (15 cas et 4 décès), Dabola (3 cas et 2 décès) et Dinguiraye (1 cas et 1 décès), a ajouté la même source.

Par ailleurs, 35 cas ont été confirmés au virus Ebola à Conakry (11 cas), puis à Gueckédou en région forestière (17 cas), et enfin à Macenta, toujours en région forestière (7 cas).

APA