C’est dans un réceptif hôtelier de la place que s’est tenue, ce vendredi 15 mars, la cérémonie de distinction et de remise des prix de la 4ème édition des jeux universitaires de Guinée.

Présidée par le ministre de tutelle, Abdoulaye Yéro Baldé (ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique), cette rencontre a connu la présence des membres du gouvernement, des responsables des universités et instituts supérieurs de Guinée, ainsi que celle des différents lauréats.

À travers cette cérémonie, la 4ème édition des jeux universitaires de Guinée, lancée le 21 avril 2018, a fermé portes et fenêtres.

Selon les organisateurs, cette édition a connu la participation d’une vingtaine d’universités, publiques et privées, ainsi que des instituts supérieurs ; le football étant la seule discipline retenue, avec deux séries (Fille et Garçons); suivi d’un marathon qui s’est tenue à Kindia, au mois de février dernier.

À en croire Maurice Togba Haba, le directeur national des sports universitaires, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique est devenu un trépied. « Si hier, il n’y avait que l’enseignement et la recherche qui caractérisaient ou qui étaient les missions principales de notre ministère, à ces deux missions traditionnelles s’est ratifié une autre mission qui est celle de la promotion des activités culturelles et sportives », a-t-il déclaré.

« Nous avons compris également, poursuit-il, qu’il faut un esprit sain dans un corps saint, et il faut rendre cela réel. Vous remarquerez que des maladies qui étaient classées comme maladies du troisième âge sont en train de migrer vers la nouvelle génération. La cause principale, c’est la sédentarité, le manque d’activités physiques et sportives. On ne peut pas former ces étudiants sans leur garantir un avenir qui doit reposer essentiellement sur leur état de santé physique et mental ».

Plus loin M. Haba ajoute: « Nous voulons très prochainement être le grenier du sport en république de Guinée. Pour ce faire, nous sommes en train de mettre en exergue une politique qui consiste à former d’abord les techniciens, les chargés des sports et autres ».

De son côté, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé, a d’abord rappelé que l’ambition de son département est de promouvoir toutes les disciplines sportives, avant de souligner que « des réalités rencontrées sur le terrain ne nous ont pas rendu la tâche facile, compte tenu de l’inexistence des programmes d’activités culturelles et sportives dans la plupart des institutions ».

« C’est pourquoi, explique-t-il, dans notre plan d’action 2018, nous avons fait de la formation des cadres et techniciens, notre priorité, en vue de permettre la réalisation des objectifs qui consistent à constituer des équipes universitaires dans la plupart des disciplines; à avoir une représentation de qualité dans les compétitions régionales et internationales du sport universitaires, à faire du sport une opportunité d’emploi à travers les métiers du sport (journaliste, médecin, manager, avocat…) ».

Par ailleurs, le ministère a annoncé que son département « nommera très prochainement les chargés des sports et les techniciens qui auront pour mission la mise en œuvre de cette politique ».

À noter qu’en dehors des lauréats de la compétition, plusieurs autres prix ont été donnés au cours de cette cérémonie. Notamment, le prix du meilleur chargé des sports, qui est revenu à M. Dramé de l’institut de Faranah ; le prix de l’équipe fair-play, à l’UCAO : le prix du meilleur entraîneur, à Aboubacar Bangoura de l’UGANC ; le prix de la mobilisation, à l’Université Mercure Internationale ; le prix de la promotion du sport, à Daniel Lamah de l’UGLC-Sonfonia.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici