Trois grands faux pas ont marqué le début de la nouvelle saison du championnat guinéen de première division.

Faux pas no1 : Les organisateurs ont retardé le match de plus de 50 mn attendant le premier ministre de la Transition pour présider le match. Ce que beaucoup, estimant qu’un match de championnat n’est pas un match de gala, ont déploré. Un grand faux pas qui, il faut le dire met à nu l’amateurisme des organisateurs.

Faux pas no2: Le premier ministre, Dr Bernard Goumou sur place a profité de l’occasion pour demander le rassemblement des Guinéens. Le football étant un élément unificateur devrait inspirer les Guinéens à dialoguer. Il parlait naturellement de la politique. Seulement voilà. le championnat qu’il lance commence dans un environnement délétère. Des équipes et non des moindres refusent d’y participer. Que fait le PM pour rassembler dans ce cadre? Ramener les autres à reconsidérer leur position?

Faux pas no3 : Le Hafia FC, club légendaire du richissime KPC a perdu sur son terrain (0-1) face à l’AS Mineurs de Sangaredi, promu cette saison en D1.

Sékou Sylla a rabattu le caquet aux Vert et Blanc à la 73′. Et surtout, l’ASM de Sangaredi a dominé le match avec de nombreuses occasions ratées. Débuter le championnat avec une défaite sur son propre terrain est un grand faux pas pour le Hafia FC.

Il faut tout de même reconnaitre que le quatuor arbitral féminin a marché comme sur des roulettes.

Focus de guinee7.com