Les épouses des travailleurs de Friguia sont dans la rue ce lundi 2 décembre. Elles manifestent contre la difficile conjoncture que vit leur cité depuis près de 20 mois. Et le non-respect des engagements pris le 1er septembre 2011 par le Premier ministre, Mohamed Saïd Fofana, lors d’un meeting tenu au stade Konko sylla de Fria.

La manifestation d’aujourd’hui a commencé très tôt ce lundi. Les travailleuses et épouses de travailleurs ont érigé des barricades sur les artères principales de la ville. Selon Aïssata Soumah, porte-parole de ce mouvement ‘‘cette manifestation initiée par le collectif des travailleuses et épouses des travailleurs de Fria n’est nullement destinée à saboter les actions du gouvernement, ni le fruit de l’instrumentalisation d’un quelconque politicien. Elle résulte plutôt de la souffrance et de l’incertitude. Nous femmes de Fria éprouvons à soutenir et supporter le fardeau des ménages et de la crise’’.

Les femmes dans leur manifestation scandent : ‘‘Préfet zéro’’,  ‘‘Maire zéro’’ ou encore ‘‘nous exigeons le payement des salaires des travailleurs’’ ; ‘‘trop c’est trop’’.

Pour rappel, l’usine de Friguia par la volonté de Rusal est arrêtée depuis près de 20 mois. Ses travailleurs, depuis, n’ont reçu aucun salaire de la part de Rusal qui apparemment se comporte comme sur un terrain conquis.

Avec Abdoulaye GV Camara

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici