Le désormais ancien sélectionneur de l’équipe nationale guinéenne du football pratiqué en salle (futsal) Mohamed Chinois Camara est en désaccord avec la fédération guinéenne de football. L’ancien international Guinéen n’apprécie pas la façon dont son contrat a été interrompu avec l’association nationale. Il parle d’une rupture abusive et compte bien se défendre. Ci-dessous l’entretien qu’il a accordé à Guinée7 ce dimanche 25 décembre.

Guinée7. Mohamed Chinois merci de nous accorder cette interview. Est-ce qu’on peut dire que vous êtes toujours sélectionneur de l’équipe futsal de Guinée ?

Mohamed Chinois Camara. Bonjour. Malheureusement non. Depuis début Mars, j’ai reçu une lettre de mise à pied sans un entretien préalable avec les dirigeants du Conor (comité de normalisation de la Feguifoot).

Quel était la nature de votre contrat avec la feguifoot ?

J’ai signé un contrat de trois ans avec la feguifoot, qui a pris effet le 1er novembre 2019 et dont la fin était prévue pour le 1er novembre 2022. J’étais nommé sélectionneur national de Futsal de la Guinée et comme tous sélectionneurs, je devais m’assurer d’être libre de tout autre  engagement. Mon rôle principal consistait à préparer la sélection A de Futsal de Guinée, pour représenter le pays dans différentes compétitions africaines et internationales.

Donc ce que vous dénoncez c’est la rupture de votre contrat avant termes (novembre 2022) ? Mais on se rappelle que le CONOR avait décidé de dissoudre tous les staffs des différentes sélections. Vous ne vous sentiez pas concerné ?

D’abord ce qu’il faut savoir , c’est que moi, Mory Fofana et Dian Bobo étions des entraîneurs expatriés, secundo moi personnellement je n’ai eu aucun entretien de préparation de rupture de contrat auparavant. J’ai juste reçu une lettre de rupture, alors que mon contrat stipule noir sur blanc : « avant la rupture de ce contrat avant le terme, les deux parties doivent s’entretenir et s’entendre sur les modalités. » Ce qui n’a pas été respecté. Moi en signant ce contrat, j’ai tout arrêté ailleurs, on ne peut mettre fin à un contrat à neuf (9) mois du terme sans discussion sur les modalités. On l’a fait unilatéralement comme ça. C’est une rupture abusive tout  simplement.

Désormais qu’est-ce que vous comptez faire au-delà de cette sortie dans la presse ?

J’ai d’abord essayé de discuter avec le conor à Conakry avant mon voyage , il y a 9 mois et dans la foulée, j’ai pris un avocat pour me défendre.

Vous comptez poursuivre la feguifoot ?

Essayer de trouver un accord à l’amiable d’abord et en cas d’échec j’irai au bout de ma démarche.

Pendant ce temps et c’est la dernière question, le futsal guinéen ne se porte pas bien…

C’est dommage. Si tu connais l’importance du Futsal pour le football en général, tout ce que le Futsal peut apporter dans le football moderne,  le jeu dans les petits périmètres,  la transition rapide, le jeu sans ballon    et surtout l’apprentissage  rapide de la tactique chez les jeunes c’est vraiment dommage qu »il soit négligé chez nous.

Merci d’avoir répondu à nos questions

Merci beaucoup à vous et à très bientôt.

Alpha