La sous-préfecture de Touba dans la préfecture de Gaoual a célébré en différé mardi, 29 juillet, l’Aïd-el-fitr ou fête de Ramadan marquant la fin du carême musulman, alors que le Secrétariat général des Affaires Religieuses de la République de Guinée a  annoncé officiellement la date du lundi, 28 juillet, pour la célébration de cette fête sur l’ensemble du territoire national.

Face à ce comportement des chefs religieux et notabilités de la ville Sainte de Touba, le secrétariat général des Affaires Religieuses,  El hadj Abdoulaye Diassy aurait instruit,  par téléphone,  les Ligues préfectorale et régionale interpeller la Ligue communale de Touba pour des explications.

Les autorités de Gaoual ont plusieurs fois tenté de faire venir la Ligue communale de Touba pour l’écouter, mais en vain.

Vendredi, 1er aout, c’était au tour de la Ligue islamique régionale de Boké de convoquer les autorités religieuses de Touba  qui refusent toujours de répondre à cette autre convocation,  avec à leur tête, El hadj Sankou Diaby  dit  Mobutu.

Source: AGP