Dans le cadre du programme décennal de l’éducation en Guinée (ProDEG), un atelier de formation en planification des services centraux, EPA et services déconcentrés a débuté ce mardi 19 juillet à Conakry et durera quatre jours.  Il est organisé par le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle. La cérémonie d’ouverture a été présidée par Youssouf Boundou Sylla, secrétaire général dudit ministère.

« Nous nous retrouvons ce matin pour l’atelier de formation en planification qui sera le moyen pour nous le ministère de l’Enseignement technique de mettre à la disposition des cadres du ministère tous les outils nécessaires pour parfaire notre planification pour que dans le cadre du ProDEG, nous puissions encore mieux exécuter les activités, pour que nous puissions mieux dépenser les fonds qui nous sont mis à disposition. Durant les quatre jours qui vont suivre nous serons avec les deux experts qui vont vous présenter tous les outils dont il s’agit », a déclaré Madame Issa Batourou Condé, directrice du bureau de stratégie et de développement.

Selon Oumar Sy du ProDEG, « le constat a été qu’aujourd’hui les ministères en charge de l’éducation et de la formation ont un besoin de renforcement de capacités en matière de planification et de budgétisation. Donc, au niveau du secrétariat technique de coordination et du pilotage, nous avons élaboré des outils qu’on est en train aujourd’hui de partager avec les bureaux de stratégie et les structures de mise en œuvre de ce programme décennal.  A l’issue de cette formation, nous souhaitons d’abord qu’ils s’approprient de ces outils. Une feuille de route a été élaborée, un canevas de reporting aussi a été élaboré… »

Dans son discours d’ouverture, Youssouf Boundou Sylla, secrétaire général du ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle a laissé entendre que « ce sont des concepts qui sont extrêmement importants ; importants  parce que nous connaissons toutes nos faiblesses nous savons pourquoi il y a la lenteur dans l’exécution de nos activités, nous le savons tous. Donc, si on a décidé de soigner un peu nos plaies il est important que chaque acteur ici présent puisse s’impliquer, puisse être attentif, puisse poser des questions ».

Et d’insister : « tant que vous ne comprenez pas le concept, ne sortez pas de cette salle. Tant qu’il y a des flous, des zones d’ombres, posez des questions, les experts sont là pour ça. Et ils sont payés pour vous enseigner. Sinon, si vous restez, vous êtes pressés que la journée finisse, eux ils vont empocher leur argent, ils vont partir chez eux et vous sortirez ici bredouilles. Ce n’est pas notre souhait à nous, notre souhait à nous c’est la formation continue et constante de tous les acteurs qui sont impliqués non seulement dans la réalisation des politiques d’orientation générale du ministère mais aussi dans les programmes sectoriels qui sont confiés à chacun des départements. Au sortir de ce présent atelier j’ose croire que les concepts seront maîtrisés et qu’il y aura de l’impact dans l’exécution de nos activités ».

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199