Le plan de coopération bilatérale entre le gouvernement guinéen et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) prévoit un financement global de 30 millions de dollars américains pour les prochaines années, a fait savoir mardi le représentant de l’Unicef en Guinée Dr Mohamed Ayoya.

Au cours d’une rencontre de revue annuelle des programmes et projets financés par cette institution onusienne en Guinée, les deux partis ont examiné tous les paramètres relatifs aux financements desdits programmes en faveur des populations déshéritées et des couches vulnérables à travers le pays.

“De façon générale, nous sommes satisfaits de l’utilisation faite des fonds alloués à la Guinée par l’Unicef durant l’année 2013”, a affirmé Dr Ayoya, avant de rappeler que ce montant s’élevait à plus de 32 millions de dollars américains.

Ainsi, la politique sociale du pays, le renforcement du plaidoyer en faveur de la santé maternelle et infantile et la lutte contre le VIH/Sida sont, entre autres, les domaines visés par l’Unicef pour accompagner la Guinée dans son plan national de développement.

Pour ce faire, les secteurs de l’éducation et de la santé, dont les besoins se font sentir dans le pays doivent bénéficier de la plupart du financement des partenaires stratégiques, notamment l’Unicef.

Au nom du gouvernement, le ministre d’Etat en charge de la Santé et de l’Hygiène publique Edouard Ngnakoye Lamah a exprimé la satisfaction de l’équipe gouvernementale pour le soutien sans relâche de l’Unicef destiné aux femmes et aux enfants du pays, confrontés “aux problèmes de santé et de malnutrition chronique”.

Il a précisé que l’Etat guinéen va désormais s’acquitter de sa contrepartie dans le financement des projets en faveurs du pays, afin d’éviter des retards dans l’exécution des activités répertoriées dans les termes de références (TDR) dudit plan.

Xinhua

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici