Bah Oury vient d’être gracié par le président Condé et c’est l’occasion pour l’UFDG de  se ‘‘réjouir  de cette décision  et de partager   le bonheur des compatriotes libérés’’. Tout en rappelant qu’elle ‘‘n’a jamais cessé de dénoncer, avec force, la parodie de justice au terme de laquelle le vice-président de l’ufdg et ses co-accusés dans l’affaire du 19 juillet 2011 ont été injustement condamnés’’. Façon de dire que Dalein et ses hommes ont vigoureusement soutenu le fondateur de leur parti lors de sa descente aux enfers. Ce que ce dernier ne reconnait pas. Guinee7.com diffuse la réaction à deux balles de l’UFDG après la grâce accordée à Bah Oury par Alpha Condé.

« Par un décret lu sur les ondes de la télévision nationale, ce jeudi 24 décembre 2015, le Président Alpha Condé a accordé sa grâce à  M. BAH Oury, Vice-Président de l’UFDG, et d’autres citoyens dont certains avaient été, comme Mr Bah Oury, injustement condamnés, dans la fameuse Affaire de l’attaque de la résidence du Chef de l’Etat, le 19 juillet 2011.

La Direction Nationale de l’UFDG se réjouit  de cette décision  et partage  le bonheur des compatriotes libérés.

Faut-il rappeler que l’ufdg n’a jamais cessé de dénoncer, avec force, la parodie de justice au terme de laquelle le vice-président de l’ufdg et ses co-accusés dans l’affaire du 19 juillet 2011 ont été injustement condamnés. On se souvient que lors du dernier congrès du Parti, tenu les 23, 24 et 25 Juillet 2015, une Résolution, exigeant la libération des détenus et le retour de Mr Bah et de tous les exilés politiques, avait été adoptée et largement diffusée.

Nous notons que d’autres condamnés dans l’affaire de l’attaque de la résidence du chef de l’Etat tel que Lamine Diallo membre du Bureau Exécutif de l’UFDG, le Commandant Alpha Oumar Boffa Diallo connu sous le nom de AOB, Mme Fatou Badiar et tant d’autres ne figurent pas sur la liste des graciés. Nous espérons qu’il s’agit d’une omission involontaire et que ceux-ci ne tarderont pas, eux aussi, de recouvrer leur liberté.

En attendant, La Direction Nationale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée réitère son soutien et sa solidarité avec nos compatriotes qui continuent de croupir arbitrairement en prison et demande à ses militants et sympathisants à demeurer vigilants et mobilisés  pour la cohésion du Parti et la défense de nos droits et libertés ».
Pour la Direction Nationale

Cellou Dalein Diallo

Ancien Premier Ministre

Président de l’UFDG

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici