dav

C’est au jardin du 2 octobre, que s’est déroulée, ce mercredi 2 décembre, la conférence de presse annonçant pour le 4 décembre prochain, la deuxième édition de la Grande nuit du conte, organisée par la structure Koumakan, dans les jardins de l’hôtel Noom de Conakry.

Pour le commissaire de cet événement, Mousssa Doumbouya alias Petit Tonton, cet évènement est comme « un outil d’intégration culturelle ».

Selon lui, les préparatifs sont déjà faits pour le plaisir des spectateurs. « Nous sommes en train de travailler depuis trois semaines pour vous offrir un très beau spectacle. Chaque veillée est particulière. A chaque fois qu’on raconte une histoire, on la raconte d’une façon particulière. Mais ce que je peux dire, on aura un autre spectacle » a-t-il promis.

Mais, malgré le show, il n’oublie pas la pandémie. A cet effet, il a assuré que toutes les mesures seront prises. « Pour respecter les mesures barrières, il faut tenir compte du nombre de spectateurs. Vous avez remarqué qu’on est en guichet fermé depuis deux semaines. Parce qu’on a vendu que 200 places et 200 invités pour nos partenaires et sponsors. Mais à l’entrée, le masque sera exigé, le lavage des mains et il y aura aussi du gel désinfectant ».

Ne voulant pas dévoiler le tout, KPG à son tour a tout simplement promis de la « nouveauté » aux participants.

Présent à l’évènement, Jean Baptiste Williams, directeur national de la Culture, a assuré de l’accompagnement de son département. « L’art oratoire occupe une place de choix au sein du département de la Culture. Ce festival a été pris en compte par la plus haute autorité de notre département. Et ça été l’objet de discussions au sein du conseil de cabinet. Des instructions ont été données à la direction nationale de la Culture que je dirige, pour accompagner avant pendant et après ce grand évènement, pour la simple raison que Petit Tonton est maintenant une référence aussi bien en Guinée que dans le monde ».  

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com