Le Syndicat Libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) avait annoncé une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national à partir de ce jeudi 9 Janvier 2020. A Labé plusieurs écoles surtout publiques sont restées fermées en ce premier jour de grève a constaté Guinee7.com sur place

Les écoles publiques dans leur totalité n’ont pas fonctionné ce Jeudi 9 Janvier 2020, les quelques-unes qui ont fonctionné, n’ont pas connu une grande affluence. C’est le cas du Lycée Hoggo Mbouro où sur près de 11 classes ; les cours se sont tenus dans deux seulement et jusqu’à 10 heures avec seulement une vingtaine d’élèves présents. Au lycée Wouro, quelques 15 élèves suivaient les cours dans une classe de terminale. Au collège konkola, quelques élèves en tenues scolaires étaient visibles le matin devant la cour de l’établissement, mais ils y sont restés quelques minutes avant de disparaître ; car ils n’ont aperçu aucun enseignant. Dans les écoles privées, les élèves étaient venus sans les tenues scolaires et les cours avaient normalement démarré dans certaines, avant d’être interrompus suite à une rumeur qui s’est répandue tôt le matin. Cette rumeur faisait état de l’intention de certains élèves, qui n’ont pas fait cours ce matin, de vouloir s’attaquer aux écoles privées où les cours se tenaient. Un fait que déplore le proviseur du lycée privé saint André qui n’a pas caché sa colère : ‘‘Nous sommes fatigués avec ces grèves du SLECG qui ne finissent pas depuis plus de trois ans c’est pratiquement la même grève. Qu’il (NDLR, le SLECG) nous laisse étudier, nous autres qui avons la volonté. Chaque fois qu’il appelle à une grève et que nous venons à l’école, nous sommes victimes d’attaques. Il faut que ça cesse !’’

A rappeler que depuis quelques jours, deux groupes distincts se disent représentants légaux du SLECG.

Ce mercredi, Mamadou Gnama Baldé a qualifié d’inopportune la grève du SLECG, pendant ce temps Mamadou Oury Hawa Labicko l’autre secrétaire général du SLECG de Labé demande aux enseignants de rester à la maison.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com