Lors du conseil des ministres tenu ce vendredi à Conakry, présidé comme d’habitude par le chef de l’Etat, le Ministre en charge de la Sécurité a informé le Conseil (dans les divers) de l’interpellation de l’enseignant qui s’est rendu coupable de viol sur une élève lors des mouvements de grève du secteur éducatif. 48h plutôt, le ministre de l’enseignement pré-universitaire dévoilait l’identité de la fille qui a été violée, ce qui a été condamné par la haute autorité de la communication (HAC).

Focus Guinee7.com