?????????????????????????????

Décidément, rien ne semble arrêter l’intersyndicale de l’éducation dans sa dynamique de paralyser les cours dans les établissements scolaires professionnels et universitaires du pays dans les prochains jours.

C’est du moins ce que nous a confié, ce matin, le secrétaire chargé à la communication du SNEASURS et porte-parole de l’intersyndicale.

« Si rien n’est fait jusqu’à la date indiquée, après jeudi à zéro heure nous allons mettre notre mot d’ordre de grève en route. Donc, nous sommes en observation jusqu’au jeudi à zéro heure. Passé ce délai, nous allons en débrayage. En ce moment, nous allons demander aux enseignants de rester chez eux jusqu’au moment où on sera satisfait. Et là, ça ne sera pas partiel il faut qu’on soit totalement satisfait », a fait entendre Lansana Yansané.

Avant d’indiquer que jusque-là, aucune autorité gouvernementale n’est entrée en contact avec eux.

À rappeler que La FSPE, le SLECG (version Kadiatou Bah), le SNEASURS et le SNE exigent entre autres du gouvernement, le paiement sans délai de l’intégralité des primes d’incitation du personnel enseignant, le paiement des subventions des universités, le déblocage des dossiers de formation des formateurs et l’ouverture d’un couloir de négociation autour des protocoles qu’ils ont signés.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com