Depuis la suspension de la grève des enseignants suite à la signature d’un accord entre le gouvernement et le SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) dans la soirée du mardi 13 février, les cours ont du mal à reprendre dans les écoles guinéennes.

Au Lycée Kipé par exemple, plusieurs enseignants programmés ont répondu à l’appel ce matin. Tandis que les élèves de leur côté ont majoritairement brillé par leur absence.

Selon Amadou Barry, censeur dudit lycée, cette situation est provoquée par “les psychoses des manifestations politiques et des journées sans commerce du GOHA”. Avant de préciser: “sur les 23 enseignants programmés ce matin, 15 ont répondu présents.”

De son côté, un enseignant nous a confié ceci : “vous savez en Guinée, dès que les activités sont perturbées le lundi, tout le reste de la semaine est foutu.”

A noter que le peu d’élèves présents a regagné son domicile dès 9h.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

 

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. On croit que les élèves et leurs parents étaient tous pressés pour la réouverture des classes non?
    Drôles de gens dans un pays à part!