Ils étaient plusieurs employés de la société Bonagui à avoir manifesté, ce mardi 5 mai, devant l’usine à Matoto. Ses travailleurs reprochent à leurs employeurs de ne pas honorer leurs engagements à augmenter le salaire.  

Selon les responsables des manifestants, l’augmentation salariale devrait intervenir depuis janvier 2021 mais rien n’a été fait. Une autre promesse a été prise pour fin mars dernier. Mais jusqu’à date, rien n’est fait. C’est pourquoi aujourd’hui ils ont décidé d’arrêter le travail. 

Selon Boubacar Bérété, premier délégué syndical de BONAGUI, les employés de cette société sont victimes d’une « exploitation » de la part des responsables de l’usine. Et malgré cette exploitation, aucune « amélioration des conditions de travail » n’est envisagée au sein de la boite. 

Il soutient également que la société procède à des licenciements abusifs. « Cette compagnie ne paye jusqu’à présent que 1 million comme salaire de base », a fait savoir M. Bérété. 

Au moment où nous quittions les lieux, les responsables syndicaux des manifestants avaient pris la route de l’inspection générale du travail pour des négociations.  

Contactée, la direction n’a pas souhaité commenter l’affaire. 

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199