Mamadou Pète Diallo, ministre de la Santé

Nous sommes partis d’un nombre avoisinant en moyenne, 2 mille tests par jour, en septembre dernier pour tomber à un peu plus de 430 tests de Coronavirus, vendredi dernier. Il est même arrivé que ce chiffre tombe en dessous de 100 ! Les spécialistes estiment que ces tests ne concernent en réalité que les voyageurs !

Au moment où le Coronavirus se mue en des formes les plus dangereuses, il va sans dire que la baisse des tests dans notre pays nous expose au danger. Car il faut bien tester pour isoler et soigner. Mais pourquoi ce relâchement ?

Il semble que le gel des comptes et les nouvelles procédures de décaissement aient dangereusement affecté certains services dont ceux de la santé qui ne peuvent plus payer les perdiems des agents de terrain.

Pire, les vaccinateurs se font aussi rares pour les mêmes causes. D’ailleurs une chancellerie qui aura mis assez de moyens pour nous donner les vaccins serait fâchée et l’aurait fait savoir aux nouvelles autorités. Parce que les vaccins ne sont pas impérissables. Il faut dire que la logique obtuse de gestion ne s’applique pas à tous les domaines. Et on ne gère pas le risque avec amateurisme.